Les signes que vous êtes trop gentil

Est-ce que vous n’êtes pas un peu trop gentil ?

Depuis votre enfance, on vous a dit d’être un gentil garçon, surtout avec les filles, et que pour les séduire, il fallait offrir des fleurs et écrire des poèmes. Les années ont passé, et comme un gentil garçon, vous n’avez rien oublié, mais le problème, c’est qu’en ce moment, vous êtes toujours célibataire sans vraiment comprendre. La gentillesse est une très belle qualité, et ne changez pas pour devenir un connard pour draguer et pour mettre toutes les filles dans votre lit. Mais quand même, il y a une grande différence entre être gentil et être trop gentil, vous allez tout comprendre aujourd’hui. Poursuivez votre lecture avec L’art de parler aux filles en soirée.

 

Les signes que vous êtes trop gentil

Vous vous excusez trop souvent : Vous avez tendance à vous excuser pour les choses qui ne sont même pas de votre faute. Même si vous n’y êtes pour rien, vous vous excusez, c’est comme si vous avez reconnu avoir fait quelque chose de mal. Vous vous mettez tout de suite dans la position du coupable, et effectivement, vous êtes coupable pour la personne auprès de qui vous vous excusez. Vous partez du principe que vous importunez l’autre et que vous mendiez son attention. Vous manquez d’assurance en vous, vous avez peur du regard de l’autre. Donc, arrêtez d’agir de la sorte, et acceptez de ne pas être parfait.

 

Les signes que vous êtes trop gentilVous ne demandez jamais de l’aide : Les autres vous demandent toujours de l’aide pour tout et n’importe quoi : aider un ami à déménager, aider un collègue pour un travail urgent, aider la voisine à monter son meuble… Mais par contre, quand vous en avez besoin, vous ne demandez jamais l’aide de personne. Vous vous dites que vous n’allez pas déranger les autres et que vous êtes assez grand pour vous en sortir tout seul. Vous faites passer clairement les besoins des autres avant les vôtres. Si vous utilisez votre gentillesse pour vous faire aimer des autres, vous ne pourrez jamais vous affirmer.

 

Vous travaillez beaucoup trop : Les gentils garçons se tuent au travail, et en général, ils n’arrivent pas à la réussite professionnelle tant espérés. Vous avez envie d’être bien vu et apprécié par votre boss et vos collègues, mais sans obtenir aucune récompense. Vous faites du travail supplémentaire, vous vous sacrifiez pour vérifier ou pour aider les autres, et vous vous engagez sur trop de choses en même temps. Vous ne savez pas dire NON, et c’est pour cela que vous enchaînez les nuits blanches avec des litres de café. Il n’est pas trop tard pour changer. En passant, la surdose de café n’est pas bonne pour la santé.

 

Vous attirez les boulets : Vous êtes trop gentil, les autres en profitent, et vous n’osez pas les envoyer balader. Vous êtes le genre de personnes qui se trouvent souvent coincées dans des situations que les autres évitent, et vous n’arrivez plus à vous en débarrasser. Vous êtes pressé, et vous répondez quand même à un sondage réalisé par un agent de SFR résultat, vous perdez 20 minutes de votre temps, tel est aussi le cas quand vous êtes dans la rue et que vous vous faites pourchasser par les volontaires de Médecins du Monde… Ayez confiance en vous, et apprenez à vous affirmer.

 

Vous jouez les psys : Vous avez tendance à écouter les autres (amis, famille, collègues, voisins…) se plaindre de leurs vies pendant des heures. Vous êtes le bon pote que connaît la vie des autres du bout des doigts, et vous leur remontez le moral dans les moments difficiles. Mais de votre côté, vous êtes tout de suite mal à l’aise lorsque vous vous plaignez de quelque chose. En réalité, vous n’aimez pas embêter les autres avec vos problèmes ainsi, vous gardez tout pour vous.